croatie.eu le pays et ses habitants
Skradinski buk, une des chutes du Parc national de Krka. Fait remarquable, c’est sur cette même rivière qu’en 1895 a été construit, grâce aux inventions de Nikola Tesla, la toute première centrale hydroélectrique d’Europe.
Géographie et population

Rivières et lacs

Environ 62 % du réseau hydrographique croate appartient au bassin versant de la mer Noire, dont font partie les plus longues rivières croates, la Save (562 km) et la Drave (505 km), tout comme le Danube, dans lequel elles se jettent. Tous trois sont des rivières limitrophes sur une grande partie de leur cours.

Les affluents principaux de la Save sont la Sutla, la Krapina, la Kupa (le plus long fleuve dont le cours se situe entièrement en Croatie), la Lonja et la Una. Les grands affluents de la Drave sont la Mur, la Bednja et la Karašica. La Vuka est, quant à elle, un affluent du Danube. Leur niveau d’eau est habituellement haut en hiver et bas en été, à l’exception de la Drave et de la Mur. Le Danube est le principal axe fluvial. La Drave est navigable pour les plus grandes embarcations jusqu’à Osijek, et la Save, jusqu’à Sisak.

Réseau hydrographique
Le Danube près de Vukovar, l’un des principaux axes fluviaux européens.
Majerovo vrilo, une des sources de la Gacka, rivière souterraine célèbre pour l’élevage de la truite.
Lacs de Baćina aux environs de Ploče en Dalmatie.

Le réseau hydrographique appartenant au bassin versant de la mer Adriatique, qui occupe 38 % du territoire, est moins développé en raison de la structure majoritairement calcaire du sol. Les sources des fleuves y sont abondantes et les fleuves ont un dénivelé plus important et un cours plus court. Les rivières principales y sont la Mirna, la Zrmanja, la Krka, la Cetina et la Neretva, qui est aussi la plus longue, mais n’est navigable que sur son cours en Croatie, long de seulement 20 km. Les rivières souterraines karstiques de la Lika et de la Gacka font également partie du bassin versant de l’Adriatique.

L’embouchure de la Cetina près d’Omiš. Plusieurs centrales hydroélectriques ont été construites sur la Cetina. L’une d’elles, Zakučac, près d’Omiš, a la plus grande capacité de production du pays.
Le Lac de Vrana (Vransko jezero), entre Zadar et Šibenik, est le plus grand lac du pays par sa superficie. Classé parc naturel depuis 1999, il abrite de nombreuses espèces d’oiseaux et est très riche en anguilles.
La rivière Korana, affluent de la Kupa, au sud de Karlovac, est l’une des rivières du bassin versant de la mer Noire coulant dans la région karstique du pays.
Le canyon de la Zrmanja, creusé dans le plateau karstique de l’arrière-pays de Zadar.

On trouve des lacs dans l’ensemble du pays, mais ils sont généralement de petite taille. Le plus grand lac naturel est celui de Vrana (30,7 km²) près de Biograd. Les plus célèbres d’entre eux sont certainement les majestueux lacs de Plitvice dans la région de Lika connus dans le monde entier. Les plus grands lacs artificiels, construits pour les besoins des centrales hydroélectriques, sont le lac Dubrava (17,1 km²), le lac de Varaždin (10,1 km²) sur la Drave, ainsi que le lac de Peruća (13 km²) sur la Cetina.

La Croatie est parmi les pays dont le ratio entre la superficie du territoire et les réserves d’eau souterraines est le plus élevé au monde. Elle occupe même le troisième rang en Europe pour ce qui est des réserves d’eau par habitant, juste derrière l’Islande et la Norvège.