La Croatie comptait en 2011 1,22 million de ménages s’acquittant de la redevance télévisée. Dans l’édition, environ 7 400 ouvrages ont été publiés en 2010 et quelque 270 journaux et près de 2700 périodiques paraissaient régulièrement.

La société et l’art de vivre

Les médias

Le premier journal en Croatie, Ephemerides Zagrabienses, est paru à Zagreb en 1771 en langue latine, tandis que le Kraljski Dalmatin, premier journal en langue croate (et diffusé parallèlement en version italienne), fut lancé à Zadar en 1806.

À partir des années 1830, le nombre de journaux et de lecteurs augmente considérablement. Parmi les plus importants figurent Danica, Narodne novine et Obzor. Les quotidiens de référence tels que Novosti et Jutarnji list dans la période de l’entre-deux-guerres, puis Vjesnik, Večernji list et Slobodna Dalmacija dans la période communiste, ont connu leur plus forte diffusion. À partir des années 1950, les hebdomadaires et les bimensuels modernes Vjesnik u srijedu et Start sont particulièrement populaires. Dans les années 1990, la presse perd sa primauté face aux médias audiovisuels et se rapproche de la presse tabloïde. Aujourd’hui, les quotidiens principaux sont Jutarnji list et Večernji list, et parmi les hebdomadaires, Globus.

Le premier studio de la Radio stanica Zagreb
La Radiotélévision croate, compagnie publique, exploite quatre chaînes de télévision, trois stations nationales et nombre de stations locales de radio
Le groupe de presse Vjesnik, leader croate pendant la période yougoslave. Outre le quotidien Vjesnik, le groupe publiait nombre d’hebdomadaires et de revues : Arena, Start, Studio, Svijet

En 1924 est fondé à Zagreb le Radio klub Zagreb à partir duquel s’est développée en 1926 la Radio stanica Zagreb, première station de radio dans le sud-est de l’Europe. Son successeur est l’actuelle Radio croate. D’autres stations diffusent leurs programmes à l’échelon national telles que Otvoreni radio et Narodni radio, ainsi que toute une série de stations de radio locales. La Télévision Zagreb a commencé à diffuser ses programmes en 1956. Aujourd’hui sous le nom de la Télévision croate, au sein de la radio-télévision publique, elle diffuse ses programmes sur quatre chaînes nationales. En 2010, elle a opéré sa transition de la transmission analogique vers le numérique. Au niveau national, la Croatie dispose également de deux réseaux de télévision privés, RTL et Nova TV, chacun doté de deux chaînes. Plusieurs chaînes spécialisées et réseaux de télévision locaux assurent une diffusion soit par câble soit par signal numérique. En tant que média, la télévision a atteint ses plus fortes audiences et le sommet de son influence entre la fin des années 1970 et le début du xxie siècle, lorsqu’elle commence à perdre du terrain face au nombre grandissant de portails Internet, notamment dans le domaine de l’information.