Aujourd’hui il existe en Croatie de multiples associations parmi lesquelles les plus nombreuses sont sportives (plus de 10 000), culturelles (3 600), économiques (plus de 3 000), techniques (environ 2 800), ou encore se consacrant aux questions sociales (environ 1 000).

La société et l’art de vivre

La société civile

L’organisation et le développement de la société civile croate ont débuté dès le Moyen Âge par le truchement de fondations et de confréries, puis au cours des siècles ont été essentiellement liés à l’action caritative de l’Église et des citoyens aisés. Durant la période communiste, les activités civiles de ce genre cessent d’exister.

À partir du début des années 1990, la société civile s’est lentement recomposée et il a fallu un certain temps aux citoyens pour découvrir peu à peu les possibilités et les modes d’action qu’elle offre. Elle voit son essor encouragé à la fin des années 1990 lorsqu’est adoptée la Loi sur les associations, puis instaurée la Fondation nationale pour le développement de la société civile (2003). Aujourd’hui il existe en Croatie de multiples associations parmi lesquelles les plus nombreuses sont sportives (plus de 10 000), culturelles (3 600), économiques (plus de 3 000), techniques (environ 100), mais aussi médicales, humanitaires, écologiques, ou encore se consacrent à la protection de l’enfance, de la jeunesse et de la famille. À cela s'ajoutent également les associations de combattants et de victimes de la Guerre de libération nationale, qui se sont constituées afin d’aider leurs membres à accéder aux droits spécifiques définis par la loi et d’œuvrer pour le devoir de mémoire des événements qui ont marqué le passé récent. Elles se financent grâce aux subventions que leur accordent l’État, aux fonds de l’Union européenne, ainsi qu’à diverses donations et cotisations.

Les ONG les plus connues sont :

  • Caritas Croatie, association humanitaire catholique fondée en 1934 et qui vient en aide à tous les démunis et aux déshérités.
  • GONG (Građani organizirano nadgledaju glasanje – Les citoyens observent les élections de façon organisée), organisation créée en 1997 avec pour objectif d’encourager la participation politique des citoyens, d’observer les élections et d’informer la population sur ses droits et ses devoirs.
  • B.a.B.e. (Be active, Be emancipated) agit depuis 1994 pour la promotion et la défense des droits de la femme ainsi que pour soutenir l’égalité des sexes.
  • Action verte (Zelena akcija), association de citoyens pour la protection de l’environnement, existe depuis 1990.
  • Le Comité croate d’Helsinki pour les droits de l’homme (Hrvatski helsinški odbor za ljudska prava) a longtemps été le fer de lance des ONG de défense des droits de l’homme. Fondée en 1993, cette organisation a œuvré jusqu’en 2003 comme représentante de la fédération internationale d’Helsinki, avant de se constituer en ONG nationale.
  • Transparency International Croatie (Transparency International Hrvatska) a pour vocation première la lutte contre la corruption au niveau national et international et réclame une responsabilité accrue des dirigeants politiques.