Banski dvori, siège du gouvernement sur la place Saint-Marc de Zagreb. Ce bâtiment historique a été la résidence des bans croates jusqu’en 1918. Il fut aussi le siège de la Présidence de la République jusqu’à son bombardement en 1991 au cours de la Guerre de libération. Selon «Twiplomacy 2013», une étude annuelle des dirigeants du monde sur Twitter par Burson-Marsteller, avec 33,8 tweets par jour, le Gouvernement croate (@ VladaRH) est le troisième parmi les plus actifs sur Twitter, où le croate figure au 9e rang des langues avec 2% de l’ensemble des tweets échangés entre leaders du monde.

Le régime politique

Le pouvoir exécutif

Le Président de la République, en tant que chef de l’État, représente l’État dans le pays et à l’étranger. Il est élu au suffrage universel direct et égal pour un mandat de cinq ans.

Le Président de la République veille au fonctionnement régulier et harmonisé, ainsi qu’à la stabilité des pouvoirs publics ; il est le garant de l’indépendance nationale et de l'intégrité du territoire ; il est le chef des armées ; convoque le corps électoral aux élections législatives et convoque sa première session ; soumet à référendum ; confie le mandat de constituer le gouvernement ; dispose du droit de grâce, décerne des décorations et des récompenses ; collabore avec le Gouvernement à l'élaboration et la mise en œuvre de la politique étrangère.

La Présidente de la République

Kolinda Grabar-Kitarović

Kolinda Grabar-Kitarović (née en 1968), diplomate et femme politique. Elle fut ministre de l'intégration européenne (2003‒2005), ministre des Affaires étrangères et de l'Intégration européenne (2005‒2008), puis ambassadeur aux États-Unis (2008‒2011). Jusqu'en 2014, elle fut Secrétaire générale adjointe de l'OTAN pour la diplomatie publique. Comme candidate de l’Union démocratique croate (HDZ), elle a été élue au second tour de l'élection présidentielle en janvier 2015, avec 50,7 % des voix.

Les anciens présidents de la République
Franjo Tuđman (1922–99). Membre des Partisans pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, poursuit une carrière militaire, puis d’historien. Participe au Printemps croate, devient dissident du régime communiste, fondateur et idéologue du HDZ. Élu président par le Sabor en 1990 et au suffrage universel aux élections de 1992 et de 1997. Il a dirigé la défense du pays et restauré son intégrité territoriale.
Stjepan Mesić (né en 1934), juriste et homme politique, protagoniste du Printemps croate. Collaborateur de Franjo Tuđman jusqu’à leur dissension en 1994. Représentant de la Croatie au sein de la Présidence yougoslave et son dernier président en 1991. Élu président aux élections de 2000 comme candidat du Parti populaire croate, réélu en 2005.
Ivo Josipović (né en 1957), professeur de droit et compositeur. Député au Sabor de 2004 à 2008. En 2010, élu président comme candidat du Parti social-démocrate avec 60,3 % des suffrages.

Le Gouvernement

Le Gouvernement exerce le pouvoir exécutif. Il est composé d’un Premier ministre, d’un ou plusieurs vice-premiers ministres et de ministres. Le Gouvernement est responsable devant le Sabor. Le Premier ministre présente le Gouvernement au parlement et réclame son vote de confiance. Quand la confiance lui est accordée par la majorité de l’ensemble des députés, le Gouvernement entre en fonction.

Banski dvori, siège du gouvernement sur la place Saint-Marc de Zagreb. Bâtiment historique qui a été la résidence des bans croates jusqu’en 1918
Andrej Plenković, nommé Premier ministre le 19 octobre 2016
Davor Ivo Stier, ministre des Affaires étrangères et européennes

Les Premiers ministres de l’indépendance à nos jours : Stjepan Mesić (1990), Josip Manolić (1990–1991), Franjo Gregurić (1991–1992), Hrvoje Šarinić (1992–1993), Nikica Valentić (1993–1995), Zlatko Mateša (1995–2000), Ivica Račan (2000–2003), Ivo Sanader (2003–2009), Jadranka Kosor (2009–2011), Zoran Milanović (2011–2016), Tihomir Orešković (2016).

Le Gouvernement propose des lois et autres actes au Sabor ; propose le budget de l’État et le bilan financier de l’année d’exécution ; applique les lois et autres décisions du Parlement ; prend des décrets d’application des lois ; dirige la politique nationale et étrangère ; oriente et contrôle l’action de l’administration ; veille au développement économique du pays ; oriente l’action des services publics.

Le Gouvernement croate se compose de vingt ministères: