Monument aux mères croates à Großwarasdorf, dans le Burgenland autrichien. Les Croates, en tant que populations autochtones, vivent également en Bosnie-Herzégovine, en Serbie, au Monténégro, en Slovénie, au Kosovo, en Hongrie, en Autriche, en Slovaquie, en Roumanie et en Italie.

Géographie et population

Les Croates dans les pays voisins

Outre en Croatie, les Croates vivent également en tant que population autochtone dans les pays limitrophes ou géographiquement proches de la Croatie.

Le plus grand nombre de Croates (environ 500 000, quoiqu'ils étaient 760 000 d’après le recensement de 1991) vit en Bosnie-Herzégovine, où ils font partie de la population autochtone et sont l’un des trois peuples constitutifs aux côtés des Bosniaques et des Serbes. Ils sont majoritaires au nord, au sud-ouest ou encore dans le centre de la Bosnie, et l’Herzégovine figure parmi les régions ethniquement croates les plus homogènes.

La Plaque de Humac est l’un des plus anciens monuments écrits de Bosnie-Herzégovine (datant vraisemblablement du xiie siècle). Il est rédigé en langue croate et alphabet cyrillique croate (bosančica) et comporte plusieurs lettres glagolitiques. Il est conservé au monastère franciscain de Humac, en Herzégovine..
Burgenland, monument aux mères croates à Großwarasdorf
Subotica, foyer culturel et démographique des Croates de Voïvodine et de Serbie. Au début du xxe siècle, Subotica comptait à peu près autant d’habitants qu’aujourd’hui, et le plus grand nombre de Croates, devançant même Zagreb.

La seconde communauté croate par le nombre de ses membres est située dans la province serbe de Voïvodine. Les Croates y sont particulièrement nombreux à Subotica, ainsi que dans les environs de Sombor et Novi Sad. Selon le recensement de 2011, la Serbie compterait quelque 58 000 Croates, mais si l’on considère qu’une partie des habitants d’origine croate s’est définie régionalement, ou d’après son appartenance subethnique (comme habitants de la région de Bačka ou Chokadiens), le nombre total de Croates pourrait y atteindre 100 000 personnes. La communauté ethnique croate du Monténégro (7 000 à 10 000 personnes) est concentrée dans les Bouches de Kotor. Au Kosovo, les communautés croates se trouvent dans les localités de Janjevo et Letnica. En Slovénie, les Croates (40 000) sont pour la plupart fixés dans les grandes agglomérations ainsi que dans la zone frontalière avec la Croatie.

Parmi les communautés croates des pays géographiquement proches de la Croatie, la plus connue est celle du Burgenland (en croate Gradišće), qui compte 50 000 personnes dont les ancêtres immigrèrent dans cette région au xvie siècle. L’Autriche a garanti en 1955 par un traité le respect des droits de la minorité croate du Burgenland. C’est au même sous-groupe ethnique qu’appartiennent les Croates des régions voisines de Slovaquie (4 000) et de Hongrie (50 000), pays où l’on trouve également des Croates le long de la frontière avec la Croatie ainsi que dans les villes de Pécs, Mohács et Baja. L’Italie abrite la plus petite colonie croate (3 000 personnes), fixée dans la région de Molise, tandis qu'en Roumanie les Croates (7 000 personnes) peuplent quelques villages du Banat. Toutes ces minorités constituent les vestiges de communautés jadis plus nombreuses mais aujourd’hui largement assimilées, si bien que les chiffres sur le nombre de leurs membres, Croates ou plutôt descendants de Croates, sont approximatifs.