Le parc national des Kornati, créé en 1980 au sud de Šibenik et de Zadar, renferme un archipel d'une centaine d'îles et d'îlots. Enchanté par la beauté de ses paysages, le prix Nobel de littérature George Bernard Shaw écrivit qu' « au dernier jour de la Création, Dieu a voulu couronner son œuvre et, d’un mélange de larmes, d’étoiles et de souffle, a créé les Kornati ».

Géographie et population

La mer Adriatique et les îles

La mer Adriatique est le golfe de la mer Méditerranée qui s’avance le plus profondément dans l’intérieur du continent européen. Sa forme actuelle date du dernier âge glaciaire au pléistocène, lorsque le niveau de la mer s’est élevé de 96 m, inondant vallées et cuvettes, et que les éminences du relief se sont transformées en longues îles, séparées par des bras de mer.

Le littoral adriatique croate s’étend sur la majeure partie de la rive orientale de l’Adriatique. Bien que la distance à vol d’oiseau entre ses deux extrémités n’est que de 526 km, sa ligne côtière est longue de 1 777 km. En effet, ses nombreuses baies et anses en font l’une des côtes les plus découpées d’Europe. Les nombreuses îles, de forme allongée, s’étendent parallèles à la côte, séparées par des bras de mer. Aussi, en y incluant les îles, la ligne côtière croate atteint-elle 5 835 km, la troisième de la Méditerranée par sa longueur, après la Grèce et l’Italie, totalisant environ trois quarts de la ligne côtière de l’Adriatique. Ce type de côte découpée, avec ses spécificités structurelles et géologiques, porte dans la littérature scientifique le nom de côte dalmate.

Vue panoramique des îles de Dalmatie septentrionale qui, de manière caractéristique, s’étendent parallèlement à la côte
Parc national de Brijuni, fondé en 1983, un des trois parcs nationaux insulaires
Salines aux environs de la ville de Pag, en activité depuis le xiiie siècle, spécificité de l’île du même nom

La mer Adriatique est relativement peu profonde, avec une profondeur moyenne de 173 m. La profondeur n’atteint pas les 100 m dans la partie nord, alors que dans le sud, la plus grande profondeur (1 228 m) est atteinte dans la dépression de l’Adriatique méridionale. La température moyenne de la mer est comprise entre 22 °C à 27 °C l’été, et environ 7 °C l’hiver.

La salinité de la mer dans la partie sud du littoral est de 38 ‰, dépassant ainsi la moyenne mondiale, mais diminue à mesure que l’on remonte vers le nord.

Les marées sont plus fortes dans le nord de l’Adriatique, où elles atteignent jusqu’à 0,8 m, que dans sa partie méridionale. Le courant marin pénètre en Adriatique le long de la côte albanaise et circule vers le nord-ouest le long de la côte croate, en se ramifiant entre les îles.

Parc national des Kornati au sud de Šibenik et Zadar, fondé en 1980, compte une centaine d’îles et d’îlots
Île de Susak, unique par sa géologie sablonneuse
Île volcanique de Jabuka, classée monument géologique naturel

La transparence de la mer augmente du nord vers le sud, passant d’environ 20 m à un maximum de 56 m, et elle est plus importante en haute mer que le long de la côte. La couleur de la mer diffère selon le fond et peut avoir différents tons de bleu. D’un point de vue général, la mer Adriatique est exceptionnellement transparente et de couleur intense le long de la côte croate, ce qui ajouté à l’aspect pittoresque de la côte contribue au caractère unique du paysage. La mer le long de la côte et autour des îles du large est riche en poissons blancs et poissons gras, ainsi qu’en différentes espèces de crabes. Le corail rouge trouve son habitat dans les plus grandes profondeurs.

La beauté de la côte croate est mise en valeur par un climat doux méditerranéen avec ses 2 400 à 2 800 heures d’ensoleillement, faisant d’elle une des côtes européennes les plus ensoleillées.

La côte croate compte 718 îles, 389 îlots et 78 récifs, valant à la Croatie le nom du « pays aux mille îles ». Si les îles ne couvrent que 5,8 % de la superficie du pays, leur importance pour l’identité géographique du pays est incomparablement plus grande. Comme la côte, la plupart des îles sont de structure calcaire, à l’exception des îles du large Jabuka et Brusnik, d’origine volcanique, ou de l’île sablonneuse de Susak. Une cinquantaine d’îles est habitée, la plupart ayant plusieurs localités. Selon le recensement de 2011, plus de 132 400 habitants vivent sur les îles. Bien que la vie traditionnelle des habitants des îles soit liée aux activités de la mer telles que la pêche, la navigation et la construction navale, chaque île habitée demeure un monde en taille réduite.

ÎLE SUPERFICIE EN km² ÎLE SUPERFICIE EN km²
Krk 405,8 Lošinj 74,7
Cres 405,8 Pašman 63,3
Brač 394,6 Šolta 59,0
Hvar 299,7 Ugljan 50,2
Pag 284,6 Lastovo 46,9
Korčula 276,0 Kornat 32,3
Dugi otok 114,4 Čiovo 28,8
Mljet 100,4 Olib 26,1
Rab 90,8 Vir 22,4
Vis 90,3 Murter 18,6

Sa longue côte très découpée et son chapelet d’îles unique a permis à la Croatie depuis les temps les plus reculés d’avoir des marins expérimentés qui ont navigué sur les mers du monde entier. Parmi les pays slaves, la Croatie est le seul où l’orientation maritime et méditerranéenne est profondément ancrée dans la tradition et la vie quotidienne de ses habitants.

Conformément à la Convention de l’ONU sur le droit de la mer, la souveraineté de la Croatie s’étend sur les eaux intérieures et territoriales qui lui reviennent (soit environ 31 000 km²). En 2003, elle a en outre instauré une zone de protection écologique et de pêche s’étendant sur 23 870 km².